8 mars 2005 - FEMMES D'ICI ET D'AILLEURS, Changeons le monde!

Journée internationale des femmes: 8 mars

Conception Michèle Lapointe

Conception Michèle Lapointe

La Marche mondiale des femmes de l’an 2000 se poursuit en 2005 ! Il y a eu la marche Du pain et des roses en 1995. Il y a eu la Marche mondiale des femmes en l’an 2000. Il y aura continuité en 2005… sauf qu’en 2005, ce ne sera pas à proprement parler une marche, mais bien des activités de relais dans le monde entier pour la Charte mondiale des femmes pour l’humanité.

Les femmes d’ici et d’ailleurs y travaillent depuis plusieurs mois, et ce 8 mars en constitue la première étape importante. Au Québec, la Marche de 2005 relève de la Coordination québécoise de la Marche mondiale des femmes (CQMMF), à laquelle participent les organisations syndicales, dont la FTQ. Le Collectif 8 mars – dont nous sommes également – appuie le grand projet de la CQMMF et la Charte. C’est pourquoi le thème et le matériel qu’il vous propose cette année sont directement liés aux actions entourant la Charte mondiale des femmes pour l’humanité, lesquelles sont orchestrées par la CQMMF.

Ces actions se tiendront en trois étapes principales. Ainsi, alors que le 8 mars s’amorcera le grand relais mondial pour la Charte au Brésil, la CQMMF tiendra simultanément à Montréal une conférence de presse nationale lançant officiellement la Charte et des actions symboliques. Les régions sont invitées à faire de même.

Dans son grand périple autour de la planète, la Charte mondiale des femmes pour l’humanité arrivera à Québec le 7 mai. On parle déjà d’une chaîne humaine féministe pour l’accueillir et d’un grand rassemblement pour interpeller le gouvernement Charest sur nos cinq revendications.

Enfin, le 17 octobre, Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté, la Charte arrive à sa destination finale au Burkina Faso. Ici au Québec, comme partout dans le monde, les femmes tiendront des vigiles à midi (d’une durée d’une heure).

Les détails de ces actions doivent être précisés dans les semaines à venir. Nous les rapporterons régulièrement sur le site FTQ, section Femmes, rubrique Marche mondiale des femmes.

Un projet mondial constructif : la Charte des femmes
La Marche mondiale des femmes de l’an 2000 se prolonge en 2005 avec la Charte mondiale des femmes pour l’humanité. Cette Charte des femmes, à laquelle la FTQ adhère, propose une vision alternative du monde, basée sur cinq valeurs fondamentales : l’égalité, la liberté, la solidarité, la justice et la paix. Elle lance également un appel à l’action et à la mobilisation pour les femmes.

La Charte est le fruit d’un long processus de consultations et d’échanges entre les femmes de la planète. Son contenu et ses propositions sont assez larges pour être facilement adaptables au contexte des divers pays et aux préoccupations de toutes les femmes. Ses objectifs demeurent l’élimination de la pauvreté, des violences et des discriminations envers toutes les femmes. La Charte fera le tour du monde en 2005 et sera accueillie dans plus de 50 pays, y compris le Canada et le Québec (voir «Des rendez-vous importants»).

Le texte intégral de la Charte mondiale des femmes pour l’humanité se retrouve sur le site de la FTQ au www.ftq.qc.ca, section Femmes, rubrique Marche mondiale des femmes.

Les cinq revendications québécoises
Pour rendre le projet de la Marche mondiale des femmes plus concret au Québec et compte tenu de notre contexte politique, cinq revendications québécoises – ayant aussi fait l’objet de consultations – ont été «jumelées» aux cinq valeurs proposées dans la Charte. En voici les enjeux :

Valeurs de la Charte
Enjeux au Québec

Égalité
Maintien des structures en condition féminine (Conseil du statut de la femme, Secrétariat à la condition féminine et nomination d’une ministre en titre à la condition féminine)

Solidarité
Lutte à la pauvreté en couvrant les besoins essentiels

Justice
Interdiction de disparités de traitement fondées sur le statut d’emploi dans les lois du travail

Liberté
Campagne de sensibilisation sur la violence faite aux femmes

Paix
Arrêt des déportations de toute femme trafiquée ou victime d’abus dans le cadre d’un travail d’aide domestique