Commentaires de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) au groupe de travail fédéral sur l'équité salariale

Équité salariale

La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) se présente aujourd’hui devant les membres du Groupe de travail fédéral sur l’équité salariale avec l’espoir que les discussions qui s’amorcent seront porteuses de changements positifs pour les travailleuses et les syndicats et qu’elles nous mènent à court terme vers une loi proactive sur l’équité salariale.

D’entrée de jeu, soulignons que la FTQ n’est pas directement sur le terrain, c’est-à-dire dans les milieux de travail, mais y est branchée par le biais de ses syndicats affiliés. La FTQ est la plus importante centrale syndicale au Québec avec plus d’un demi-million de membres, dont plus du tiers sont des femmes. Elle est aussi la plus représentative puisque nos membres se retrouvent dans tous les secteurs d’activité de notre économie, y compris dans la sphère de compétence fédérale. On estime à près de 100 000 de nos membres qui travaillent dans les banques, le transport aérien, ferroviaire, routier, maritime, les services postaux, les télécommunications et la fonction publique fédérale.

Ensemble, nous avons développé une expertise en équité salariale, tant dans le secteur public que privé, et nos affiliés ont fait des efforts considérables dans le cadre de la négociation collective pour réduire les écarts salariaux dans l’espoir d’atteindre l’équité salariale.

Nous avons été de toutes les luttes ayant mené à l’obtention d’une loi proactive sur l’équité salariale au Québec. Au fil des ans, nous n’avons rien ménagé pour faire avancer ce dossier : diverses activités comme des colloques et conférences, activités 8 mars, positions de congrès, publications, sessions de formation, participations aux Marches des femmes, travail de coalition, manifestations et pressions politiques, etc., toujours dans le but de sensibiliser, informer, former nos membres sur divers aspects de cette question.

Si la FTQ réussit à suivre sur le terrain les progrès en équité salariale, c’est qu’elle est bien ancrée dans les milieux. Avant même l’adoption de la loi au Québec, la FTQ a créé un groupe de travail composé de praticiennes et praticiens provenant de divers syndicats affiliés. Ce groupe se réunit régulièrement et donne le pouls des milieux de travail, tout en échangeant information, expériences et expertise. Parallèlement, nous avons créé une coordination au dossier comprenant notamment un volet spécialisé en évaluation des emplois et un autre au niveau juridique. Le dossier de l’équité salariale compte parmi nos priorités et c’est au nom des travailleuses que nous représentons que nous réclamons une vraie loi proactive sur l’équité salariale sur la scène fédérale.

Nous ne cacherons pas nos préoccupations quant aux intentions véritables du gouvernement de vouloir réviser les dispositions législatives actuelles. Nous connaissons très bien celles des employeurs et espérons ardemment que leurs intérêts ne primeront pas dans ce dossier. Nous avons longtemps attendu la constitution de votre groupe de travail et sommes étonnés du court laps de temps qui nous est alloué pour réagir. Nous espérons quand même que vous aurez suffisamment de temps pour faire le tour d’une si importante et complexe question pour les travailleuses, le tout à l’intérieur de l’échéancier que vous avez proposé.

Par ailleurs, nous vous offrons notre collaboration et croyons que notre expérience et notre expertise pourront contribuer à votre compréhension et à l’avancement de vos travaux. L’application de la loi au Québec nous a beaucoup appris. Nous avons pu identifier certains problèmes rencontrés lors de la mise en place des programmes d’équité salariale. Nous espérons que le travail que nous amorçons sera pris très au sérieux pour le mieux-être des travailleuses.

Enfin, nous sommes très intéressés de connaître, dès qu’ils seront déposés, les résultats des recherches entreprises dans le cadre de votre mandat. Comme ils sont susceptibles d’apporter un nouvel éclairage à certaines questions, nous souhaitons avoir le temps d’en faire le tour pour pouvoir y réagir.

[ Télécharger le document complet via la section documentation ]

À lire dans ce document:

  • La nécessité d’une loi proactive maintenant!
  • Des mises en garde et un objectif à ne pas perdre de vue
    ÉLÉMENTS ESSENTIELS POUR UNE LOI PROACTIVE
  • Le caractère proactif
  • Une couverture universelle
  • De la clarté
  • La reconnaissance syndicale dans tout le processus
  • Information, formation et participation : gage de succès
  • Une méthode adaptée et non sexiste
  • Un échéancier réaliste et obligatoire
  • Le paiement des correctifs salariaux
  • Recours équitables et sanctions sévères
  • Le maintien de l’équité salariale
  • Organisme responsable de l’application de la loi
  • Tribunal
  • D’autres préoccupations
  • Période de transition
  • Autres mesures pour combler l’écart salarial

  • CONCLUSION