ÉQUITÉ SALARIALE : Entente dans le secteur public

Équité salariale

Un instrument utile pour dynamiser vos activités de mobilisation en équité salariale dans les milieux de travail.

Un instrument utile pour dynamiser vos activités de mobilisation en équité salariale dans les milieux de travail.

Novembre 2001 : Au terme de plusieurs mois d’effort, la FTQ et les autres organisations syndicales du secteur public ont convenu avec le gouvernement du Québec d’une lettre d’entente pour poursuivre les travaux en équité salariale. L’entente porte sur les grands principes régissant les catégories d’Emplois et leur prédominance, la courbe salariale masculine, le calcul des écarts salariaux et leur répercussion à chacun des échelons.

Pour les porte-parole syndicaux, cette entente leur assure que des travaux de qualité en matière d’équité salariale se poursuivront avec le gouvernement par la voie de la négociation, tout en tenant compte des obligations du Conseil du trésor à l’égard de la Commission de l’équité salariale. Rappelons que celle-ci avait enjoint le Conseil du trésor de revoir son mode d’estimation des écarts salariaux entre catégories d’emplois à prédominance féminine et masculine, lequel sert à déterminer les rajustements salariaux pour les salariées visées. Au cours des semaines qui viennent, la FTQ travaillera donc de façon intensive à la mise à jour du plan d’évaluation pour en arriver le plus rapidement possible au calcul des écarts salariaux et au versement des rajustements salariaux. L’ensemble de l’exercice devra être terminé le 31 décembre 2002 et les correctifs seront apportés selon les lettres d’entente prévues aux conventions collectives ou, à défaut, rétroactivement au 21 novembre 2001.