Justice rendue - Les femmes recevront leurs pleines prestations de maternité

Conciliation travail-famille

Nathalie Gagnon, syndiquée AFPC-FTQ, et son poupon

Nathalie Gagnon, syndiquée AFPC-FTQ, et son poupon

Toutes les femmes du Québec pourront dorénavant recevoir leurs pleines prestations de maternité et de congé parental.

Les efforts de la FTQ, appuyée par la CSQ et le Comité des mères brimées de la région de Sherbrooke, ont finalement incité la ministre du Développement des ressources humaines du Canada, madame Jane Stewart, à mettre de l’avant un projet-pilote pour corriger cette injustice.

Ce projet-pilote doit permettre aux futures mères de choisir entre recevoir des prestations d’assurance-emploi partielles pendant qu’elles touchent des indemnités de retrait préventif ou avoir droit à une plus longue période de congé de maternité et parental.

Une faille dans la loi
Une faille dans la Loi sur l’assurance-emploi était hautement préjudiciable à de jeunes mères qui, le plus souvent, ne pouvaient accompagner leur enfant dans ses premiers mois de vie parce que forcées à retourner au travail prématurément. Les difficultés vécues par ces femmes brimées de leurs pleins droits rejaillissaient inévitablement sur toute leur famille.

Bon an mal an, plusieurs centaines de Québécoises enceintes étaient obligées de choisir entre un retrait préventif ou un plein congé de maternité et parental. Les trois organisations ont fait valoir qu’aucune femme ne devrait être forcée de mettre en péril sa propre santé ou celle de l’enfant à naître en raison de ratés dans la loi.

Pour plus d’informations, communiquez avec Marc Bellemare, conseiller syndical à la FTQ, au (514) 858-4400.