Le harcèlement moral : Un enjeu en Europe… à quand au Québec ?

Violence

Oui, le harcèlement moral existe! Selon certaines études, 8 à 9 % des personnes en emploi sont harcelées moralement et les femmes davantage que les hommes (70% contre 30 %). Toutefois, elles consultent plus souvent quand cela ne va pas; les hommes, quant à eux, encaissent jusqu’au moment où ils craquent; ils sont portés à se suicider davantage.

Le 4 mai dernier, une délégation de la FTQ, dont les deux conseillères au Service de la condition féminine, participait à une passionnante conférence* de Mme Marie-France Hirigoyen, laquelle présentait son livre Malaise dans le travail. Harcèlement moral : démêler le vrai du faux, largement fondé sur des cas concrets. Ce livre fait suite à son best-seller Le harcèlement moral : la violence perverse au quotidien.

La psychiatre et psychanalyste française y précise la notion de harcèlement moral, tout en mettant en garde contre la possible confusion avec la pression «normale» au travail. Elle décortique également les multiples aspects du harcèlement psychologique au travail, ses origines, ses effets sur la santé, des suggestions pour s’en sortir.

Depuis la sortie de son livre, un grand débat a cours en Europe et particulièrement en France. Le harcèlement moral étant de plus en plus évoqué lors de congédiements dans les entreprises, le monde syndical est directement concerné. Pour sa part, le gouvernement français prend très au sérieux toute cette question. Ainsi, en mai dernier, l’Assemblée nationale française décidait d’inclure, en 2e lecture du projet de loi, une sanction pénale (un an de prison et une amende) dans les cas de harcèlement moral au travail..

Pour Mme Hirigoyen, une loi seule ne sert à rien si elle n’est pas assortie de politiques de prévention dans les entreprises et de sanctions visant tant l’entreprise que la personne qui harcèle. De l’information sur le sujet, la mise en place de services confidentiels d’aide dans les entreprises et à l’extérieur ainsi que de la formation sur le harcèlement moral et son sérieux, notamment auprès des directions d’entreprises, sont également indispensables.
Deux ouvrages à se procurer pour quiconque s’intéresse à cette problématique.

C’est toujours souffrant, mais c’est quoi au juste?

On entend par harcèlement moral des agissements répétés visant à dégrader les conditions humaines, relationnelles, matérielles de travail d’une ou plusieurs victimes, de nature à porter atteinte à leur dignité, pouvant altérer leur état de santé et (…) compromettre leurs activités professionnelles. Un exemple? Refuser de parler à une personne, comme si elle n’existait pas.**


*Organisée par le Service aux collectivités de l’UQÀM.

**Selon Michel Debout, membre du groupe de travail gouvernemental français.