Manif pour le maintien de l'universalité des services de garde à 5$ Le gouvernement Charest recule !

Conciliation travail-famille

Un groupe de syndiquées et syndiqués du Vieux-Port de Montréal (AFPC-FTQ) en lock-out, faisant signer une pétition pour obtenir une loi anti-scab au fédéral. Ils sont venus appuyer la manifestation sur les services de garde à 5$. <i>Photo: Serge Jongué

Un groupe de syndiquées et syndiqués du Vieux-Port de Montréal (AFPC-FTQ) en lock-out, faisant signer une pétition pour obtenir une loi anti-scab au fédéral. Ils sont venus appuyer la manifestation sur les services de garde à 5$. Photo: Serge Jongué

Samedi le 14 juin – Plusieurs milliers de femmes, d’hommes et d’enfants de toutes provenances ont envoyé un message clair au nouveau gouvernement : ne touchez pas à nos services de garde !

La FTQ était de la partie. Saluant d’abord plus d’une centaine de jeunes travailleuses et travailleurs du Vieux Port de Montréal en lock-out depuis trois semaines (AFPC-FTQ) venus appuyer la manifestation, la vice-présidente Nicole Bluteau a enchaîné :

Pour la FTQ, il ne faut pas oublier les parents travailleurs. Ils sont trop souvent aux prises avec des horaires difficiles, ce qui complique la conciliation travail-famille (…)

Nos services de garde à 5$ sont essentiels et on y tient. Le réseau actuel n’est pas parfait, mais on s’est battu pendant des années pour l’obtenir, pour qu’il soit de qualité, financièrement accessible à toutes et tous, qu’il réponde à l’ensemble des besoins et que les parents puissent participer aux décisions qui les concernent. Il faut le compléter en tenant compte de ces conditions importantes.

Elle a aussi fait état du projet-pilote du Syndicat des travailleurs et travailleuses des Postes (STTP-FTQ), partenariat entre le syndicat et un centre à la petite enfance visant à répondre aux besoins de parents travaillant le soir, la nuit, la fin de semaine, etc.

Mme Bluteau a finalement livré le message d’appui du Congrès du travail du Canada (CTC) – dont fait partie la FTQ – qui représente plus de 2,5 millions de membres au Canada :

(…) (Le Québec) a insufflé une nouvelle vitalité à notre propre lutte pour obtenir des services de garde à l’enfance de qualité, abordables, à but non lucratif et universels.

Nous croyons que le leadership québécois a contribué à mettre ces services à l’ordre du jour politique canadien. Nous sommes aujourd’hui à vos côtés, animés de la même détermination à gagner !

Signé : Mary Clarke Walker, vice-présidente exécutive

Devant la levée de boucliers, le gouvernement a dû reculer, du moins temporairement… Il n’a pas été question, pour le moment, de toucher aux services de garde à 5$ dans le budget Séguin du 12 juin et le ministre responsable de la Famille, M. Béchard, soumettra quelques propositions à la consultation d’ici septembre. Bien entendu, la FTQ y participera… Et entre-temps, continuons la mobilisation pour conserver cet acquis social important !