PÉTITION EN APPUI À LA POLITIQUE FAMILIALE

Devant les rumeurs répétées de démantèlement de la politique familiale du Québec, nous sollicitons votre appui.

L’AQCPE a lancé une pétition afin d’inviter la population à signifier son appui et son attachement à cette politique sociale importante. Parrainée par le député de Terrebonne et porte-parole de l’opposition officielle en matière de famille et de lutte contre l’intimidation, Mathieu Traversy et appuyée par la députée de Gouin et porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, la pétition peut être signée en ligne sur le site de l’Assemblée nationale ou encore dans les différents services de garde à travers le Québec.

Nous vous invitons donc chaleureusement à la signer et à la diffuser largement auprès de vos membres.

Le texte de la pétition se lit comme suit :

CONSIDÉRANT QUE la politique familiale favorise la conciliation famille-travail et la natalité au Québec;

CONSIDÉRANT QUE les services de garde éducatifs à contribution réduite et le Régime québécois d’assurance parentale favorisent l’égalité hommes-femmes;

CONSIDÉRANT QUE les services de garde à contribution réduite atténuent les inégalités socioéconomiques;

CONSIDÉRANT QUE le réseau des centres de la petite enfance (CPE) et de la garde en milieu familial priorise le développement optimal des enfants entre 0 et 5 ans, notamment par des programmes d’interventions précoces favorisant l’égalité des chances et la persévérance scolaire;

CONSIDÉRANT QUE les corporations privées à but non lucratif des CPE et bureaux coordonnateurs sont administrées par des parents bénévoles;

CONSIDÉRANT QUE la rentabilité des services de garde à contribution réduite a été prouvée : chaque dollar investi rapporte 1,50 $ à l’État, augmentant le PIB de 5,1 milliards de dollars;

CONSIDÉRANT QUE la population québécoise, dont la classe moyenne, contribue deux fois aux services de garde à contribution réduite, par le biais des impôts progressifs et le versement du 7 $/jour;

CONSIDÉRANT QUE la population aurait accepté une hausse des tarifs de 7 à 8 $, suivi d’une indexation, et que le gouvernement a décidé de renoncer à ces revenus;

CONSIDÉRANT QUE le Régime québécois d’assurance parentale s’autofinance par les employeurs et les salariés;

CONSIDÉRANT QUE les Québécois choisissent d’investir dans les enfants et leur famille;

Nous, soussignés, demandons que le gouvernement préserve la politique familiale actuelle ainsi que les budgets permettant la pérennité de ses programmes.

Pour signer la pétition en ligne

Pour télécharger la version papier de la pétition

Merci de votre appui.