Que fait-on d'ici le 21 novembre, et après?

Équité salariale

Que fait-on d’ici le 21 novembre 2001 ?

  • on se mobilise sur cet enjeu prioritaire;
  • on presse l’employeur de poursuivre les travaux pour rencontrer l’échéance;
  • on poursuit la formation et l’information;
  • on surveille, on vérifie les affichages, on pose des questions et, au besoin, on dépose une plainte.

    Et après le 21 novembre?
    La vigilance syndicale est toujours de rigueur. De plus,

  • s’il n’a pas respecté l’échéance, l’employeur est passible d’une amende; on peut dès lors transmettre une plainte écrite à la Commission pour faire respecter la loi;
  • on s’assure que les ajustements salariaux soient bien versés;
  • l’employeur devra payer non seulement les ajustements salariaux, mais les intérêts sur ceux-ci;
  • à plus long terme, l’employeur et le syndicat devront maintenir l’équité salariale.

    Les outils précieux

  • le groupe de travail FTQ en équité salariale (liste des membres sur le site Internet FTQ);
  • la coordination FTQ en équité salariale (Service de la condition féminine épaulé par des expertises juridiques et en évaluation des emplois);
  • les formations de base et spécialisées;
  • les publications (guide, affiche fonctionnelle, bulletins d’information…)