Victoire syndicale historique sur l’équité salariale à la Ville de Montréal

Manifestation des cols blancs de Montréal en faveur de l'équité salariale en novembre 2012 | Photo : Darren Lell

Manifestation des cols blancs de Montréal en faveur de l'équité salariale en novembre 2012 | Photo : Darren Lell

Source : Site Internet du SCFP, article publié le 22 août 2013

Après plus de 12 ans, la Ville de Montréal se rend aux arguments du syndicat des cols blancs et choisit de régler une fois pour toutes le dossier de l’équité salariale pour ces employé(e)s cols blancs.

La Ville de Montréal a annoncé qu’elle ne contestera pas la décision de la Commission de l’équité salariale (CÉS) de mai dernier marquant une étape majeure vers le règlement du dossier.

«C’est le gros bon sens qui a finalement triomphé. Les travaux sur l’équité salariale ont débuté en 2001. Ce dossier traînait et la Ville faisait des économies sur le dos des femmes. On peut finalement enrayer, une fois pour toutes, la discrimination salariale à la Ville de Montréal», a indiqué Francine Bouliane, secrétaire générale du Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP 429).

Le 15 mai dernier, les cols blancs de la Ville de Montréal (SCFP 429) étaient heureux d’apprendre que la CÉS a statué que des ajustements salariaux doivent être versés à tous les travailleuses et travailleurs visés par la Loi sur l’équité salariale, contrairement à ce que prétendait la Ville.

«Nous sommes pressés de reprendre les discussions avec la direction de la Ville pour régler les derniers détails. Ces pourparlers visent à s’assurer que le paiement sera conforme à la Loi sur l’équité salariale», a précisé Alain Fugère, président du SFMM.

Le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SFMM-SCFP 429) est le plus important syndicat du secteur municipal au Québec. Il représente plus de 10,000 salariés cols blancs municipaux et paramunicipaux qui travaillent à la Ville de Montréal et dans 12 villes reconstituées

Comptant plus de 111,000 membres au Québec, le SCFP représente environ 70 % de l’ensemble des employés municipaux au Québec, soit environ 30,000 membres.