Journée nationale contre la violence faite aux femmes (6 décembre)

Journée nationale contre la violence faite aux femmes

Jamais la tragédie survenue à l’École Polytechnique, le 6 décembre 1989, ne pourra s’effacer de notre mémoire collective. Depuis, à chaque année, de plus en plus de groupes, au Québec comme au Canada, organisent des activités.

À la FTQ, nous vous invitons à poser un geste symbolique, en portant, dans vos milieux de travail, un ruban blanc en signe de désaccord face à la violence faite aux femmes. Les hommes, tout autant que les femmes, sont invités à porter ce ruban dans la semaine qui précède le 6 décembre. La prise de conscience des hommes de ce phénomène et leur appui sont nécessaires pour éliminer la peur, enrayer la violence et enfin construire une société basée sur la justice et l’acceptation de l’autre.

Le 6 décembre doit devenir une journée de paix, une journée où les femmes et les hommes pourront se parler afin de tenter ensemble de briser le silence et d’explorer de nouvelles voies pour prévenir et éliminer la violence faite aux femmes. Nous pourrons ainsi développer des rapports empreints de respect mutuel et nous engager vraiment dans des actions de prévention.


Consultez les archives du 6 décembre