Budget Bachand et équité salariale: dévastateur pour les travailleuses!

Le 30 mars 2010, le ministre des Finances, Raymond Bachand, présentait le budget du gouvernement du Québec, un budget dévastateur à plus d’un titre pour les femmes.

En matière d’équité salariale, le ministre Bachand a annoncé l’abolition de la Commission de l’équité salariale et le transfert de ses activités à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, sans aucun autre détail.

Cette annonce a soulevé un tollé du côté de la FTQ, des autres organisations syndicales et des groupes autonomes de femmes au Québec qui ont réagi immédiatement et déploré la décision.

Par ailleurs, suite à nombre de demandes des affiliés et à un débat au Comité de la condition féminine de la FTQ, la FTQ a fait parvenir au premier ministre Jean Charest, une lettre dénonçant la situation et demandant l’annulation de cette décision.

L’annonce, lors du budget, est tombée sans crier gare. Aucune consultation préalable. Personne ne s’y attendait.

C’était d’autant plus inattendu qu’à peine 10 mois plus tôt, en grandes pompes et accompagné du ministre du Travail d’alors, M. David Whissell, et de la ministre à la Condition féminine, Mme Christine St-Pierre, le premier ministre lui-même avait soutenu l’importance de la Commission de l’équité salariale et lui avait octroyé des budgets supplémentaires substantiellement importants pour faire face aux nombreux défis et échéances. Le tout se passait à la suite de l’adoption, à l’unanimité, à l’Assemblée nationale, de modifications à la Loi sur l’équité salariale, pour plus de «rigueur et de souplesse».