Emplois traditionnellement masculins

On s’investit également en coalition

La FTQ s’est associée à la Coalition québécoise pour les femmes dans la construction depuis ses débuts. Cette coalition a été créée à l’automne 2012 pour améliorer les conditions d’accès, d’intégration et de maintien des travailleuses dans cette industrie qui demeure une chasse-gardée masculine, avec une culture et un mode de fonctionnement bien particuliers. Les travailleuses peinent toujours à y faire leur place. Lorsqu’elles y parviennent, elles sont assez isolées, très minoritaires, et exposées à diverses situations de discrimination et de harcèlement.

La coalition a récemment participé aux consultations tenues par la Commission de la construction du Québec (CCQ). Rappelons que dans le cadre du 2e Plan d’action gouvernemental sur l’égalité entre les femmes et les hommes (2011-2015), la CCQ s’était engagée à revoir le programme d’accès à l’égalité pour les femmes (PAÉF) dans l’industrie et à proposer des mesures de redressement énergiques. Précisons que depuis la création du PAÉF en 1996, presque toutes les mesures proposées ont échoué dans leurs objectifs. Ces mesures étaient volontaires, et non obligatoires.

Les femmes ne constituent toujours que 1,3 % des effectifs sur les chantiers et elles sont proportionnellement deux fois plus nombreuses que les hommes à quitter l’industrie. Le très attendu rapport de la CCQ devrait être rendu public en début de 2014.

À suivre…

Source : Bulletin NouvElles, Vol. 20, n° 1, Automne 2013, p.5