La Coalition québécoise pour l’équité salariale renaît!

L’annonce de l’abolition de la Commission de l’équité salariale (CÉS) lors du budget Bachand du 30 mars dernier a eu pour effet de resserrer la solidarité et de reformer, dès avril 2010, la Coalition québécoise en faveur de l’équité salariale. La FTQ et plusieurs de ses syndicats affiliés en font partie.

La Coalition s’est donnée pour objectif de sauvegarder la CÉS, avec toutes les ressources, l’expertise et les budgets adéquats pour affronter les nombreux défis à relever au cours des prochains mois et des prochaines années en équité salariale.

Parmi ces défis : s’assurer que toutes les entreprises du Québec visées par la Loi respecteront les nouvelles échéances imposées; soutenir les entreprises nouvellement assujetties dans la mise en place de l’équité salariale; sensibiliser, informer et former; soutenir les employeurs, les syndicats et surtout les travailleuses dans l’atteinte de l’équité salariale en milieu de travail; favoriser la concertation pour y parvenir; s’assurer du maintien de l’équité salariale une fois atteinte dans les entreprises; gérer les plaintes et différends; donner des orientations notamment en matière de maintien de l’équité salariale; etc. Donc, beaucoup de boulot, dont un véritable sprint à donner d’ici un an ou deux.

Même imparfaite, la CÉS demeure un gain important pour les femmes du Québec. Des choix ont été faits dans les années 1990 quant à la meilleure structure possible pour mener à bien l’important dossier de l’équité salariale : une commission forte, indépendante, transparente, facilitatrice et munie de toutes les ressources nécessaires et adéquates.