La FTQ veut sauvegarder la CÉS

Pour la FTQ, l’annonce de l’abolition de la Commission de l’équité salariale a été aussi inattendue que rétrograde.

Après une première réaction par communiqué en réaction au budget Bachand, la FTQ a entrepris plusieurs actions afin de sauvegarder la CÉS, toujours nécessaire pour faire respecter la Loi sur l’équité salariale.

Des discussions au Bureau de la FTQ, au Comité de la condition féminine, au Groupe de travail FTQ sur l’équité salariale et au Conseil général ont eu lieu.

Un plan d’action dénonçant les mesures régressives et anti-démocratiques du budget Bachand – dont l’abolition de la CÉS – a également été adopté au Conseil général.

La FTQ a fait parvenir une lettre au premier ministre Charest pour l’exhorter à revenir sur la décision d’abolir la CÉS. Des discussions ont également eu lieu avec divers ministres sur le sujet.

La FTQ a repris le collier aux côtés de ses alliéEs dans le cadre de la Coalition québécoise en faveur de l’équité salariale. D’ailleurs, la vice-présidente représentant les femmes de la FTQ, Louise Mercier, également présidente du Comité de la condition féminine, était l’une des porte-paroles lors de la conférence de presse du 1er juin organisée par la Coalition.

D’autres actions FTQ sont prévues à court et à moyen termes.