Ouverture officielle de la session

55e session CCFNU New York fév. 2011

Photos: Sylvie Lépine

Aujourd’hui, 21 février 2011, ouverture officielle de la 55e session de la Commission des Nations Unies sur le statut de la femme.

Nous avons eu notre 3e séance d’information dès 8 h ce matin. Toujours beaucoup d’informations et de coordination à cette occasion. Nous nous sommes partagées les différents ateliers pour couvrir le plus grand nombre de sujets possibles.

Dans le 1er atelier où s’est pointée la FTQ on a pu constater les efforts de plusieurs pays (États-Unis, Afrique du sud, Corée) pour lutter contre les diverses formes de violence faites aux femmes et aux filles.

Le 2e atelier portait sur les nouvelles technologies de communication chez les jeunes filles (Facebook, Twitter, Internet, etc.).Certaines jeunes (Sierra Leone et Cameroun) ont dit avoir davantage de difficultés à y avoir accès, ce qui constitue une barrière supplémentaire pour obtenir de l’information, développer des réseaux, bref pour leur développement. Nous réalisons encore une fois l’importance pour nous de recourir à ces moyens de communication.

Le 3e atelier présentait diverses façons (UNFemmes, Argentine, Mozambique, Taiwan, États-Unis) pour favoriser l’avancement des femmes. Y était privilégié le recours aux législations locales et aux conventions et organismes internationaux.

En fin de journée les déléguées francophones se sont réunies pour faire le point sur les améliorations à apporter aux séances syndicales d’information de même que sur les discussions à faire sur les amendements nécessaires pour la Déclaration officielle des pays membres de l’ONU.

Finalement, nous sommes allées manifester devant les bureaux de la Fox News en appui aux travailleurs et travailleuses du secteur public du Wisconsin et de l’Ohio.
So-So-So-Solidarity !

Louise Mercier, Danielle Legault, Sylvie Lépine (FTQ)