Un projet de norme québécoise sur la conciliation travail-famille

Un projet de norme québécoise sur la conciliation travail-famille

Dans la foulée de la politique québécoise sur l’égalité entre les femmes et les hommes rendue publique en décembre 2006, une des grandes orientations porte sur la conciliation travail-famille (CTF). Son but est d’encourager les milieux de travail à instaurer des mesures et des pratiques de conciliation travail-famille et de reconnaître les meilleures pratiques en la matière.

Depuis mai dernier, des représentants et représentantes syndicaux, patronaux, universitaires, communautaires et gouvernementaux se réunissent régulièrement au sein d’un comité sur l’identification d’une norme québécoise sur la conciliation travail-famille. La FTQ y est représentée par son Service de la condition féminine. Le mandat pour une telle norme provient du ministère de la Famille et des AinéEs. Les travaux sont encadrés par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ).

Jusqu’à maintenant, on peut dire que les discussions sont âpres, quoique courtoises, et que deux mondes très différents y confrontent leurs visions respectives de ce que devraient être la conciliation travail-famille, et la « souplesse » qu’elle sous-entend.

La nouvelle norme en entreprise devrait être lancée en janvier 2010 et visera à ce que de plus en plus d’entreprises ou d’organisations développent des mesures et des programmes d’aide et de soutien pour les travailleurs et travailleuses qui assument des responsabilités familiales et parentales.