Danielle Legault - Gravir les échelons, un à la fois

Le parcours de Danielle Legault débute dans les années 1970, alors qu’elle travaille comme préposée aux bénéficiaires dans un CHSLD. Elle est syndiquée. Toutefois, son syndicat, l’Union des employés de service, local 298 (FTQ), est alors peu présent, pour ne pas dire complètement absent. L’employeur se permet de violer sans vergogne les clauses de la convention collective et il accorde même des traitements de faveur à certains employés. Outrée, Danielle s’informe de ses droits et, avec quelques collègues, décide de prendre les choses en main. C’est son tout premier contact avec le syndicalisme. Danielle défend toujours les droits des femmes et des travailleuses de son syndicat. Plusieurs luttes ont été gagnées, d’autres attendent de l’être. Chose certaine, jamais elles n’ont été de tout repos. Le temps, les efforts et l’énergie que Danielle a consacrés à ces revendications sont sans aucun doute la clé de petites comme de grandes victoires.

Le service de la condition féminine de la FTQ profite de la Semaine de la relève syndicale 2015 pour lancer une série de capsules vidéo sur les pionnières et militantes syndicales à la FTQ qui représentent des modèles pour les plus jeunes femmes et celles qui sont moins expérimentées dans leur implication syndicale.